Grand Paris/Intercommunalité

L’intercommunalité, c’est parti

En tant que conseiller municipal délégué à l’intercommunalité, j’ai eu l’honneur de présenter au Conseil municipal du 8 mars dernier un dossier autorisant les villes de Courbevoie et Puteaux à passer un marché d’étude pour la constitution d’une intercommunalité. C’est le lancement d’une grande aventure, qui doit nous permettre d’améliorer nos réponses aux besoins des habitants de nos communes. Cette délibération a été adoptée à l’unanimité.

Courbevoie travaille depuis de nombreuses années avec les communes voisines, sur de nombreux sujets : EPAD, SICUDEF, hôpital, syndicat des eaux,…. : cette action doit désormais être structurée pour au moins deux raisons majeures. D’une part, dans le cadre des réflexions actuelles sur le renouveau de La Défense et le Grand Paris, il est nécessaire que nos communes puissent s’organiser pour peser dans des débats qui intéressent au premier chef les habitants. D’autre part, le projet de loi de réforme des collectivités territoriales porte d’importants bouleversements et incite les communes à se constituer en structure intercommunale. C’est pourquoi les conseils municipaux des communes de Courbevoie et Puteaux ont entamé le processus visant à construire une intercommunalité sur la base de véritables complémentarités, de projets communs, d’une vision ambitieuse de ce que nous pouvons faire ensemble.

La loi impose aux communautés d’agglomération l’exercice de certaines compétences : développement économique, aménagement de l’espace communautaire, équilibre social de l’habitat, politique de la ville, autant d’actions qui sont plus faciles à envisager dans un cadre large, de même que certaines compétences optionnelles comme la voirie, l’assanissement, l’eau potable, l’environnement, l’action sociale, les équipements culturels et sportifs, pour lesquels nous devons définir un projet commun.

Avec l’intercommunalité, nous aurons l’opportunité de pouvoir penser l’aménagement et le développement durables de notre commune sur une plus grande échelle, avec plus de moyens pour nos grands projets, en organisant mieux les services à la population, sans perdre nos possibilités d’action, sans perdre notre identité, sans perdre le lien direct avec le citoyen qui reste l’apanage des communes et de leurs élus. C’est un processus complexe, auquel les Courbevoisiens seront bien évidemment associés.

Nous avons fait le choix de commencer ce processus avec la ville de Puteaux, avec laquelle nous partageons certaines caractéristiques, des problématiques territoriales communes, liées notamment à La Défense.  Il est important de commencer ce processus de manière pragmatique, ce qui ne nous empêche pas de réfléchir à des partenariats sur une plus grande échelle. D’ores et déjà, des groupes de travail se réunissent entre les communes de Courbevoie, Puteaux, Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison, La Garenne Colombes pour travailler sur les questions touchant aux transports et au logement. Comme l’a souligné Jacques Kossowski, Député-maire de Courbevoie, demain, ce sont des partenariats entre toutes les communes de la boucle Nord des Hauts-de-Seine qui peuvent être envisagés.

Notre devoir est de rendre toutes ces évolutions bénéfiques aux Courbevoisiens. Construire une intercommunalité qui ne soit pas une structure administrative supplémentaire, mais véritablement au service des habitants, telle est l’ambition que nous partageons avec Puteaux aujourd’hui, et certainement avec d’autres communes demain.

Voilà l’état d’esprit qui nous anime : construire une démarche globale qui améliore autant les services de proximité que notre capacité d’action, avec les administrations municipales, avec les élus chargés des dossiers qui deviendront intercommunaux,  avec l’ensemble du conseil municipal pour définir les enjeux stratégiques – si une optique constructive est enfin possible… -, et bien sûr avec les Courbevoisiens, qui seront pleinement associés à la construction du projet intercommunal. C’est une démarche de proximité autant qu’une démarche tournée vers l’avenir, pour anticiper les mutations d’un territoire divers par ses habitants et ses talents, central pour la région Ile-de-France, pour la France.

Le-grand-paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s