Gambetta/Handicap/Social

Le parcours du combattant des personnes à mobilité réduite à La Défense

 

Les lecteurs – surtout non-Courbevoisiens – n’en finissent pas de se plaindre : je parle beaucoup de la fermeture du centre commercial de La Coupole à La Défense. J’en parle beaucoup, car il me semble important de lutter pour que les commerçants aient des conditions décentes d’indemnisation, mais aussi pour qu’il y ait une véritable réflexion sur le commerce de proximité à La Défense, et sur l’humanisation du quartier. Mais je vous propose aujourd’hui un point de vue un peu différent, celui de l’accessibilité. Tout le monde le sait, l’accessibilité des lieux publics est une obligation inscrite dans la loi du 11 février 2005 , avec un objectif pour 2015. Toutes les collectivités locales font actuellement de gros efforts pour y parvenir – et enfin introduire cette question dans la façon de penser tout nouveau bâtiment, ainsi que les déplacements urbains. Les gares aussi sont progressivement mises aux normes (avec la lenteur que l’on sait, cf. article sur les gares).

 

L’accessibilité de La Défense est un enjeu essentiel : pour tous les salariés à mobilité réduite, il est essentiel de pouvoir se rendre à son travail dans de bonnes conditions – de même pour les visiteurs (et les habitants !!!) ; pour l’attractivité du site aussi c’est primordial. Or La Défense n’est pas conçue pour les personnes à mobilité réduite : avec sa dalle aux éléments disjoints, avec ses différences de niveau, avec ses parcours parfois complexes, La Défense est difficilement accessible. Pour les salariés de Total et d’Areva, mais aussi pour tous ceux qui veulent circuler entre le centre de La Défense, les transports, et Courbevoie, le passage de la Coupole est un élément important. Or les travaux engagés n’ont pas été pensés pour les personnes à mobilité réduite. C’est maintenant qu’il faut s’en préoccuper, pour préserver cette accessibilité. C’est une préoccupation des entreprises riveraines, cela doit être une préoccupation de la mairie et de l’EPAD.

 

Petite revue de détail. D’abord les rampes d’accès pour personnes à mobilité réduite sont bloquées par les gravats.

 

COUPOLERAMPEPH1
COUPOLERAMPEPH2

 

Ensuite, la construction de véritables murs oblige à des détours incessants.

 

COUPOLEmur

 

Les portes automatiques sont condamnées.

 

COUPOLEPH4Portes automatiques condamnées

 

Enfin, le nouveau parcours pour personne à mobilité réduite oblige à prendre un ascenseur extérieur. Celui-ci est en panne, comme en témoigne cette photo.

 

COUPOLEPH5ASCENSEUR

 

Et, plus surréaliste encore, il faut emprunter un tourniquet pour y accéder. Ce tourniquet a incontestablement été conçu par un esprit vicieux, comme en témoigne le mode d’emploi.

 

COUPOLEPH2
COUPOLEPH1

 

Franchement, est-ce digne ? est-ce moderne ? est-ce compétitif, pour le 1er quartier d’affaires européen ? Il serait temps de se penser sur le quotidien des habitants et des salariés : c’est cela faire un quartier d’affaires exemplaire, attractif et leader au XXIe siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s