Grand Paris/Intercommunalité/Locale/Politique

Quel avenir pour la Communauté d’agglomération Seine-Défense ?

CASD

La première réunion du Conseil de la Communauté d’agglomération Seine-Défense, qui rassemble Courbevoie et Puteaux, a eu lieu le 9 avril dernier. Eric Cesari, adjoint au maire de Courbevoie, en a été élu Président, et j’ai été élu pour ma part Vice-président, chargé du tourisme, un enjeu essentiel pour notre territoire.

Cette première séance fut l’occasion pour le nouveau Président de la CASD de dresser les perspectives de notre communauté d’agglomération dans la perspective de la métropole, au cours d’un discours que je reproduis ici.

Discours d’Eric Cesari, prononcé à l’occasion de l’élection à la Présidence de la Communauté d’agglomération Seine-Défense, le mercredi 9 avril 2014.

Madame le Maire,

Monsieur le Maire,

Messieurs les Conseillers généraux,

Mes chers collègues,

Au moment où vous me portez à la présidence de notre communauté d’agglomération, je mesure pleinement la confiance que vous me témoignez et le poids de mes responsabilités.

Mes premiers mots seront naturellement pour les maires de nos deux communes: Jacques KOSSOWSKI et Joëlle CECCALDI-RAYNAUD : Par la force de votre engagement, Courbevoie et Puteaux ont su être à la hauteur des enjeux, en décidant de réunir leurs forces.

Ensemble, vous avez eu le courage de fonder cette agglomération et, faisant mentir les oiseaux de mauvais augure, vous avez réussi à construire une véritable coopération politique, au sens le plus noble du terme.

Au nom de la majorité, mais aussi au nom de l’ensemble des habitants de notre territoire, je veux ce soir, publiquement, vous en remercier et vous dire notre reconnaissance.

L’histoire de notre communauté va continuer à s’écrire et, Cher Jacques, Chère Joëlle, parce que nous travaillons ensemble depuis longtemps – et que nous nous connaissons bien – je sais que nous saurons mettre en œuvre une politique fidèle à l’intérêt de nos communes et de ses habitants.

Nos concitoyens d’ailleurs ne s’y sont pas trompés. Ils nous ont renouvelés, lors des dernières élections, leur confiance avec force et dès le premier tour de scrutin.

Le bilan, dont nous sommes fiers, c’est cette coopération que nous avons bâti ensemble, de manière pragmatique, en favorisant un développement progressif, tant au niveau des compétences exercées que du périmètre géographique.

Nous avons fait le choix de la mutualisation et des économies en structurant, un ensemble urbain cohérent.

Un ensemble économiquement, socialement humainement cohérent, dont la pertinence et la réalité du périmètre sont incontestables : le territoire historique du quartier de La Défense.

A mes yeux, notre quartier d’affaires est exemplaire de ce que la volonté politique peut réussir.

Mais cette réussite demeure fragile et la crise, qui ne connait aucune frontière, menace nos positions.

Le dynamisme de La Défense reste donc plus que jamais un enjeu permanent, pour nous qui sommes en première ligne avec l’Etat et les deux établissements publics.

Dans ce contexte, d’une rare difficulté, la prospérité et la solidarité sont les deux grands défis qu’il nous faut aujourd’hui relever !…et qui pourrait le nier ?

C’est lorsque l’on crée de la prospérité que l’on a les moyens d’être vraiment solidaire.

La Défense doit donc continuer à créer de la richesse.

Non pour être un îlot doré au milieu d’un océan de difficultés, mais pour entraîner et élever dans sa dynamique tout ce qui l’entoure.

Nous devons réinventer un territoire qui ne sera pas un monstre froid de performance économique et financière, mais bien un lieu de vie et de bien-être.

C’est ce que nous avons engagé depuis la création de notre agglomération en décembre 2010.

Au cours de ces premières années, nous avons développé ou initié des synergies importantes dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, mais aussi dans le domaine culturel et sportif.

Nous avons appris à partager nos compétences et à penser nos services à l’échelle de nos deux villes.

Nous avons également agi en faveur des transports doux avec la première partie du « plan vélo » et en matière d’accessibilité avec la conception d’un PAVE qui sera bientôt mis en œuvre pour faciliter les déplacements pour tous.

Cette coopération, nous l’avons fondée également sur une exigence qu’aucun élu, ne doit jamais perdre de vue : celle d’une gestion rigoureuse et prospective de nos ressources financières.

Contrairement à d’autres expériences qui s’annoncent, nous n’avons jamais voulu d’une intercommunalité « boulimique » qui soit source de redondance, doublons, complexité.

Cette logique s’est concrétisée par l’élaboration, avec l’Etat, dans le cadre de la loi sur le Grand Paris, d’un Contrat de Développement Territorial dont les principes directeurs sont très clairs :

– plus de solidarité et moins de concurrence entre nos territoires ;

– plus de rationalité, d’équité et d’efficacité et moins d’éparpillement de la dépense publique dans la gestion de nos projets ;

– plus de pertinence à l’égard de nos bassins de vie et de nos quartiers et moins de barrières institutionnelles.

Ce projet, ambitieux et cohérent pour notre territoire, l’Etat en a validé officiellement le principe en cosignant avec nous le 21 Mai 2012 un « accord cadre ».

Malheureusement, pour des raisons totalement indépendantes de notre volonté, ce CDT n’a pas pu s’appliquer.

Mais, et je le dis depuis cette tribune aux représentants de l’Etat, puisque les élections sont désormais derrière nous, j’espère qu’il en est de même pour la petite – toute petite – cuisine politique.

Il nous faut désormais aller de l’avant.

Oui, il nous faut aller de l’avant car les défis à relever sont considérables.

Dans le prolongement de la création du Club « Seine-Défense Entreprises », nous pouvons faire de notre agglomération un véritable laboratoire de l’intelligence qui mobilise tous ceux qui ont du talent, de l’imagination, le goût du risque, la volonté d’entreprendre.

Chers collègues, nous devons avoir une ambition forte pour notre territoire.

Cette ambition nécessite que nous changions de dimension, que nous franchissions une nouvelle étape dans le développement de notre coopération.

Oui, il nous faut désormais préparer l’élargissement de notre agglomération à de nouveaux territoires qui partagent notre vision de l’efficacité économique et de la solidarité  :

1) notre vision de l’avenir du quartier d’affaires, de sa stratégie de développement et de sa gouvernance ;

2) notre vision de la fiscalité qui doit rester attractive pour favoriser l’implantation des entreprises, et donc la création d’emplois ;

3) notre vision du respect de l’identité de chaque commune,  notamment sur le plan de l’urbanisme ;

4) notre vision, enfin, de la cohérence territoriale avec la boucle nord des Hauts-de-Seine.

Ces quatre principes fondamentaux constituent aujourd’hui la base à partir de laquelle, avec Joëlle, avec Jacques, je propose à notre conseil communautaire d’approfondir ses discussions avec de nouveaux partenaires.

Ce changement d’échelle que nous appelons de nos voeux, doit aussi nous permettre de relever un autre défi : celui d’un urbanisme performant à visage humain et respectueux du développement durable.

C’était déjà tout le sens du groupement de commandes des études urbaines que nous avons lancé en 2013 et que nous pilotons avec les deux établissements publics (Epadesa, Defacto) pour élaborer ensemble une véritable programmation stratégique

J’insiste cependant sur un point : la coopération élargie que nous souhaitons doit s’imposer comme une alliance territoriale, forte et durable, qui défende les intérêts de nos communes et de nos habitants, quelles que soient les évolutions des schémas institutionnels.

Aujourd’hui, personne ne sait exactement quelles seront la réalité institutionnelle et la gouvernance de la métropole du Grand Paris.

En revanche, nous avons tous bien compris que ce « mastodonte » bureaucratique de 124 communes et de 6 millions et demie d’habitants, avait vocation à absorber de manière autoritaire toutes les intercommunalités de la petite couronne.

Au lieu de bâtir sur le modèle d’une démarche partagée, voulue, construite par les acteurs démocratiques que nous sommes, nous voilà entrainés dans une super structure dont nul ne connait le futur fonctionnement.

Avec Joëlle CECCALDI-REYNAUD et Jacques KOSSOWSKI, je crois pouvoir vous dire que l’attentisme et l’immobilisme ne sont pas les fondements de notre philosophie, ni de notre action politique.

Nous n’avons donc pas l’intention d’attendre sans rien faire !

Pas plus que nous n’avons l’intention de voir diluer notre légitimité démocratique dans une assemblée déconnectée du terrain qui viserait simplement à mettre nos communes sous tutelle.

Voilà Chers collègues, le message que je souhaitais vous adresser en ce début de mandat, « Seine-Défense » doit aller plus loin pour assurer :

– Un développement territorial raisonné qui favorise la mixité entre bureaux et habitat,

– Un développement démographique maîtrisé,

– Et un environnement préservé.

Permettez-moi de rappeler cet enseignement qui s’impose, me semble-t-il, à chacun de nous : ce que la volonté a réussi à construire contre toutes les fatalités, la résignation et l’absence de vison, peuvent le réduire à néant.

Mes Chers collègues, il nous faudra donc mobiliser les énergies et réunir toutes les bonnes volontés pour préparer l’avenir et assurer un nouveau cycle de progrès.

Aux membres de l’opposition, je veux dire que je m’efforcerai de créer les conditions du consensus dans notre action. Rassurez-vous, je ne suis pas devenu pour autant un adepte du consensus mou.

En revanche, j’ai la conviction profonde qu’il est des sujets majeurs où notre devoir commun est d’additionner nos forces au service de la population.

Et vous l’aurez compris, ces sujets ne manquent pas.

La majorité, en tout cas, se tiendra à cette règle : agir pour ne pas subir !

Je vous remercie.

Publicités

Une réflexion sur “Quel avenir pour la Communauté d’agglomération Seine-Défense ?

  1. Pingback: L’agglo Seine Défense, à quoi ça sert ? | Courbevoix - Le Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s