Courbevoie/Education/jeunesse/Gambetta/Régionale

La situation préoccupante des lycées en Ile-de-France

Le groupe MP du Conseil régional, présidé par Valérie Pécresse, a dénoncé la situation critique de la construction et rénovation de lycées en Ile-de-France…. une situation que nous connaissons bien à Courbevoie, nous qui attendons régulièrement des nouvelles de la construction du nouveau Lycée Lucie Aubrac. Espérons que le Conseil régional se ressaisisse et nous donne enfin des perspectives calendaires claires.
Lycées franciliens : la Région a fait un choix politique contre la jeunesse
A quelques jours de la rentrée 2014, la situation des lycées franciliens continue désespérément de s’aggraver. Alors que l’urgence de la situation exige une mobilisation majeure des acteurs publics, la Région Ile-de-France se désengage massivement de l’éducation, une des principales compétences obligatoires des régions.
Entre 2010 et 2013, le budget dédié à la rénovation et la construction des lycées a été amputé de presque 153 millions d’euros (M€), passant de 520 M€ à 367 M€. La dépense consacrée à chaque lycéen francilien est passée de 1 330 à 875 euros entre 2008 et 2013,soit – 455 euros.
Ces cinq dernières années, la situation de la rénovation et de la construction des lycées s’est elle aussi aggravée : alors qu’un tiers des opérations de rénovation-construction était en retard il y a 4 ans, ce sont en juillet 2014 deux opérations sur trois qui le sont. Au total ce sont 58 opérations qui sont en retard sur 92 opérations en cours de réalisation. Et pourtant en 2004, Jean-Paul Huchon promettait la création de 17 nouveaux lycées et de 2 lycées internationaux. Dix ans plus tard, seuls 5 nouveaux lycées ont été livrés -et il s’agit de projets lancés avant sa promesse- et un seul lycée international a été lancé, en 2009.
La situation des opérations de rénovation et de construction dans les internats n’est pas plus satisfaisante : depuis 2004, seules 120 places ont été livrées quand Jean-Paul Huchon en promettait 2 500 il y a 10 ans et 3 000 supplémentaires en 2012. La réalité c’est qu’en 10 ans, l’exécutif régional a donc créé 20 fois moins de places d’internat que promis. Conséquence de ces retards et abandons de projets : 1 lycée sur 10 est en sureffectif et cette situation va s’aggraver puisque 20 000 nouveaux lycéens vont arriver dans les lycées les 10 prochaines années et que la région n’a pour l’instant programmé que 4 500 places nouvelles.
Le désengagement massif de la Région n’est plus tenable face à une situation des lycées qui ne cesse de se dégrader depuis 2010. De toute évidence, c’est l’organisation même de la Région qui est en cause dans la mauvaise gestion des lycées franciliens ainsi que les choix politiques faits par la gauche régionale.
chantiers lycée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s