Politique

Élection du Président des Républicains 92 : pourquoi je soutiens Philippe JUVIN

philippejuvin
L’élection du Président de la Fédération Les Républicains des Hauts-de-Seine aura lieu pour la première fois au suffrage universel direct de l’ensemble des militants, le 31 janvier prochain. Elle doit refléter l’enthousiasme que met notre mouvement à préparer l’alternance en 2017, avec un taux de participation élevé. Elle doit nous permettre d’élire un Président qui saura agir pour cette alternance autour de trois missions fortes : MOBILISER, ELARGIR, CONSTRUIRE. Mobiliser l’ensemble des militants de notre parti pour le rendre davantage visible dans tous les territoires. Elargir notre base, attirer des sympathisants, trouver de nouvelles formes d’association pour ceux qui sont proches de nos idées mais ne veulent pas adhérer. Construire un véritable projet d’alternance pour 2017 qui vienne du terrain, de l’expérience concrète des habitants de notre territoire.

C’est sur la base de ces trois objectifs que j’ai décidé de soutenir Philippe Juvin, dont le projet pour notre Fédération vise justement à faire vivre le militantisme dans toutes ses dimensions, à aller conquérir de nouveaux adhérents et sympathisants, et à mettre en place un véritable atelier du projet pour que nous contribuions par nos propositions à la victoire de 2017.

Je connais Philippe Juvin depuis le début de mon engagement politique à Courbevoie et j’ai pu apprécier la proximité qu’il avait conservée avec les militants de notre mouvement, et la façon dont il savait leur confier des responsabilités. J’ai également pu apprécier ses compétences d’élu, de maire de La Garenne-Colombes qui a su dynamiser sa ville tout en en préservant l’esprit de village, comme de député européen très actif. Je sais aussi la contribution intellectuelle qu’il apporte à notre parti, et le rôle qu’il a joué dans la victoire de 2007 auprès de Nicolas Sarkozy, en mobilisant les professionnels et la société civile. Car Philippe Juvin, à côté de ses mandats, a toujours conservé une activité professionnelle, puisqu’il est actuellement chef du service des urgences à l’Hôpital européen Georges Pompidou. Ses compétences sont reconnues, de même que son engagement dans des missions difficiles, comme lorsqu’il est parti servir en Afghanistan pour s’occuper de nos blessés, ou plus récemment lors des attentats. C’est un honneur pour nous de le compter dans nos rangs, n’en déplaise à ceux qui n’ont rien fait de leur vie en dehors du système politique et se permettent d’ironiser sur son engagement. Je sais les sacrifices que cela représente, en termes de temps et d’énergie, et même parfois de positionnement dans les instances de notre parti. Mais je sais aussi ce que cela apporte. Quand un politique devient hors sol, cela donne l’actuelle Ministre du Travail qui ne saut même pas le nombre de fois où l’on peut renouveler un CDD… Il est essentiel d’avoir une expérience professionnelle pour pouvoir comprendre et résoudre les difficultés des Français.

Disserter sur la rupture de confiance entre les politiques et les Français, c’est bien, comprendre d’où elle vient, c’est mieux ! Ne nous trompons pas, le renouvellement qu’attendent nos concitoyens, ce ne sont pas seulement de nouveaux visages. Ce sont des responsables politiques qui quittent la langue de bois, les formules creuses, le jeu microcosmique des médias, les calculs personnels pour s’engager concrètement à mettre en œuvre des politiques publiques et à défendre des idées. Ce sont des élus qui sont ancrés dans la vie réelle, par leur action politique, leur métier, leurs engagements, leur proximité. Le philosophe Michel Serres disait récemment qu’en démocratie, la seule autorité qui pouvait s’imposer est celle de la compétence. En cela, Philippe Juvin aura l’autorité nécessaire pour présider notre mouvement dans les Hauts-de-Seine, et lui rendre ce rôle d’avant-garde qu’il a su jouer par le passé.

C’est pourquoi je vous invite, comme notre député-maire Jacques Kossowki, notre président d’agglomération Eric Cesari et nos conseillers départementaux Daniel Courtès et Aurélie Taquillain, à voter et faire voter pour Philippe Juvin le 31 janvier prochain.

PS : une polémique est née récemment sur le fait que Philippe Juvin risquait d’être le seul candidat… La démocratie suppose qu’il y ait des candidats, les règles de parrainage sont fixées au niveau national. Libre à chacun de se présenter ! D’ailleurs, un conseiller municipal d’Asnières, Eric Justice, a déposé sa candidature. Il y aura donc un choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s