Actualité

La ville de Courbevoie demande un réexamen de la carte scolaire

Le 12 février dernier, la Ville de Courbevoie a réagi par communiqué de presse à l’annonce de la fermeture de 7 classes dans les écoles de Courbevoie en Comité technique spécial départemental de l’Education nationale.

La Ville souhaite réexaminer au plus vite la carte scolaire avec les services de l’Education nationale. En effet, notre ville connaît des dynamiques démographiques entre les quartiers importantes, qui nécessitent de repenser globalement la carte scolaire, afin de garantir une stabilité de la structure des écoles qui serait bénéfique à tous, familles, équipes enseignantes et agents municipaux.

Avec Jacques Kossowski, nous avons échangé avec le Directeur académique cette semaine pour lui demander de suspendre certaines décisions, et de les réexaminer en juin. En effet, nous estimons que les trois fermetures envisagées dans le Faubourg de l’Arche, avec notamment deux classes de maternelle, ne peuvent pas encore tenir compte des inscriptions en petite section. Quant à celle proposée pour l’école Rouget de Lisle, elle nous semble devoir faire impérativement l’objet d’un réexamen en juin, cette école se situant dans un quartier à la démographie stable, et faisant souvent l’objet de demandes de dérogation à motifs obligatoires. L’école Alexandre Dumas de son côté doit connaître une stabilité pour poursuivre le travail partenarial engagé par la Ville et l’Education nationale. D’autre part, la fermeture de classe proposée à l’école Aristide Briand s’inscrit dans le contexte du rapprochement de cette école avec Molière : c’est dans le cadre de cette fusion prévue à la rentrée 2017 que doivent être étudiés les effectifs. Enfin, la situation de l’école Les Ajoncs mérite d’être examinée dans le contexte global du quartier Bécon qui connaît un regain de population jeune ces dernières années.

C’est cette position qui a été défendue en Conseil départemental de l’Education nationale par Aurélie Taquillain qui y siège au titre du Conseil départemental. A cette occasion, le Directeur académique a indiqué que les demandes de la Ville avaient été entendues, et donneraient lieu à un examen approfondi à la fin du printemps pour ajuster ces mesures de fermeture à la réalité des chiffres.

Jacques Kossowski et moi-même resterons attentifs et continuerons à défendre l’idée que la stabilité de la structure des équipes des écoles est importante pour la qualité de l’accueil et de l’éducation offerts aux enfants de notre ville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s