Actualité

Réponse à la tribune de l’opposition sur les crédits alloués aux écoles

Dans le Courbevoie magazine de rentrée, le groupe d’opposition « Tous pour Courbevoie » a fait paraître une tribune concernant les moyens des écoles qui – et c’est sans doute hélas le jeu – ne rend qu’une vision très partielle de la réalité – sans compter quelques inexactitudes.

Comme il est d’ailleurs rappelé dans la tribune de la majorité, en 2016 ce sont 3,6 millions d’euros qui seront consacrés aux travaux dans les écoles, un investissement qui se maintient d’année en année car il nous semble absolument nécessaire d’entretenir un cadre agréable et fonctionnel pour les écoliers, les enseignants et les agents des écoles – et du VAL.

La Ville réalise depuis 2015 – et jusqu’en 2019 – un très important investissement en équipement numérique dans les écoles – aussi est-il un peu surréaliste de dire que l’enseignement s’y déroule comme au temps de Jules Ferry ! Certes, ce plan est pluriannuel, et toutes les écoles n’ont pu être équipées en une année. Mais dès cette rentrée des écoles importantes par leur taille, comme Armand Silvestre, ont pu être entièrement équipées en vidéo projecteur interactif. Certaines écoles ont également étaient équipées pour le réseau cet été ; cela ne se voit pas, mais permettra leur équipement en VPI l’année prochaine. Il y a aussi les PC, les imprimantes couleurs, les bee-bots et pro-bots, les charriots mobiles de tablettes, le déploiement du logiciel d’aide à l’apprentissage de l’Anglais Little Bridge, etc. Bref, difficile de dire qu’il ne se passe rien. Avec un coût important pour la Ville. Certaines écoles avaient souhaité anticiper ce mouvement et utiliser leur coopérative ; la mairie n’a pas à s’y opposer, mais cela n’a concerné qu’une école. D’un cas particulier, il est fait une généralité…. Méthode bien connue, mais tellement nuisible à la qualité du débat.

Nous assumons d’avoir dû réaliser des économies pour financer ces projets. Les crédits de fonctionnement attribués aux écoles n’ont pas changé (pour les fournitures) ; les crédits d’investissement ont en effet connu une baisse cette année. Quant aux crédits pour les livres de prix, cela fait maintenant deux ans qu’ils ont été transformés en achat de dictionnaires pour la fin de la grande section et la fin du CM2…. Les crédits d’achats de livres pour les BCD se maintiennent, eux. Et il y a des crédits spécifiques pour les achats de manuels de langue.

Bref, nous sommes loin du tableau noir (à la craie) tracé dans cette tribune…. S’agissant des photocopies, je n’entrerai pas dans des comptes d’apothicaire (la dotation dépasse une copie/élève/jour…. et d’ailleurs aucune école ne la consomme intégralement). Ce qui est vrai en revanche, c’est qu’il est temps de responsabiliser tout le monde et s’interroger parfois sur les modalités de communication de certains documents, non pour le travail scolaire, mais d’information. Il ne s’agit pas que d’économies, mais aussi de responsabilité environnementale.

Au final, je pense que la plupart des parents d’élève, des enseignants peuvent témoigner que la Ville offre des moyens importants aux écoles. La majorité municipale est ouverte aux suggestions, et nous avons conscience que des améliorations restent à apporter dans certains domaines (réservations des cars, etc…). Heureusement, c’est l’état d’esprit dans lequel nous dialoguons avec tous ceux qui comme nous veulent le meilleur pour l’éducation de nos enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s